Dans un format court (entre 5 et 15 pages), les notes de recherche présentent les travaux de l'IRSEM et proposent des éléments d'analyse et de compréhension de grands enjeux stratégique.

2019

 A La Une NR 74

 

 

 

  • Note de recherche n° 74 - 2019
    « DÉRIVES AUTORITAIRES DANS LES BALKANS OCCIDENTAUX : UN DÉFI POUR L’INTÉGRATION EUROPÉENNE ? »
    Auteur : Paul-Marie BRIGNOLI, Ancien assistant de recherche à l’IRSEM
    Les États des Balkans occidentaux candidats à l’Union européenne (UE) sont confrontés à de multiples défis. L’un d’entre eux, auquel cette note est consacrée, est causé par les dérives autoritaires qui affectent la Serbie et le Monténégro. Le risque majeur est l’émergence d’un bloc « illibéral » dans le Sud-Est de l’Europe. En effet, l’évolution des régimes en place dans ces États invite à questionner leur adhésion aux valeurs de l’UE. Parmi les problématiques les plus urgentes, le clientélisme au sommet de l’État, la question de la liberté de la presse et, dans une moindre mesure, celle du rôle des services de renseignement, dans le cas de la Serbie. Cette note conclut sur la nécessité de relancer la réflexion sur l’élargissement de l’UE aux pays des Balkans occidentaux.

 

  • Note de recherche n° 73 - 2019 
    « ÉTUDES STATISTIQUES DES CAUSES DU DÉCLENCHEMENT DES CONFLITS INTERNES. Le pouvoir prédictif des modèles de régression logistique appliqués aux analyses à l’échelle du pays »
    Auteur : Sophie PANEL 
    L’analyse statistique des déterminants des guerres civiles est un champ bien établi dans la littérature (notamment anglophone) sur les conflits. Une approche courante consiste à analyser la distribution des conflits sur un grand nombre de pays afin d’identifier les variables associées à leur occurrence ou non-occurrence. Cette note thématise une limite de ce type de modèles, qui est leur faible qualité d’ajustement : même en prenant en compte l’effet cumulé des déterminants principaux des conflits internes, la probabilité de conflit estimée pour chaque observation ne permet pas de distinguer les pays qui ont réellement fait l’expérience d’une guerre civile, et ce malgré le fait que les variables analysées ont un effet parfois très fort en termes de magnitude et de significativité. La dernière partie de la note propose deux solutions potentielles à ce problème qui sont, d’une part, certaines avancées en termes de modélisation des événements rares et, d’autre part, le recours croissant à des bases de données adoptant une résolution spatiale et temporelle plus précise.

 

  • Note de recherche n° 72 - 2019
    « CONTRE TOUTE ATTENTE », LA PAIX ENTRE L’ÉTHIOPIE ET L’ÉRYTHRÉE. Causes, conséquences, scénarios »
    Auteur : Jean-Baptiste JEANGÈNE VILMER
    Le rapprochement inattendu entre l’Éthiopie et l’Érythrée au cours de l’été 2018 a été l’un des revirements les plus spectaculaires des relations internationales de ces dernières années. L’Érythrée, qui s’est arrachée de l’Éthiopie à l’issue d’une guerre de libération nationale de trente ans (1961-1991), lui a refait la guerre en 1998-2000 et maintenait depuis un état de « ni guerre, ni paix ». Le régime s’est entièrement construit contre l’Éthiopie. Celle-ci a toujours été l’alibi commode du totalitarisme d’Issayas, qui pouvait justifier par la menace existentielle éthiopienne un certain nombre de mesures liberticides, dont le service national à durée indéterminée qui a contribué à faire fuir beaucoup de jeunes. Or, en l’espace de quelques mois, les ennemis jurés sont devenus des « frères », voire « un même peuple », et ont signé un accord de paix. Comment ? Pourquoi ? Et quelles en seront les conséquences probables ? Cette note tente d’expliquer ce rapprochement éclair en explorant les motivations de chacune des parties et le rôle des parrains régionaux. Elle en tire les conséquences, sur la politique intérieure érythréenne, la stratégie portuaire éthiopienne, les équilibres régionaux et les liens avec la communauté internationale. Enfin, elle élabore cinq scénarios sur l’évolution du régime érythréen, qui est la clé de cette nouvelle donne.

 

  • Note de recherche n° 71 - 2019 
    « LES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES UKRAINIENNES DE MARS 2019. Enjeux du scrutin et stratégies des candidats »
    Auteur : Mathieu BOULÈGUE

    Cette note a pour objectif de présenter les principaux enjeux de l’élection présidentielle de mars-avril 2019 en Ukraine. Elle propose un panorama des enjeux économiques, sociaux et sécuritaires du scrutin (poids du conflit dans le Donbass, réformes et attentes sociales, rôle des oligarques, etc.) avant de réaliser un tour d’horizon des stratégies électorales des principaux candidats. Enfin, l’analyse s’attache à décrypter les enjeux du second tour, et notamment le point crucial du report des voix qui permettra de départager les candidats parmi les trois actuellement « présidentiables ». Ceci est d’autant plus important que l’issue est incertaine.
    Les présidentielles ouvrent un nouveau cycle électoral qui se poursuivra par les élections législatives d’octobre 2019 et les élections locales de 2020. Ces échéances seront révélatrices des nouvelles recompositions politiques dans un pays meurtri par cinq ans de guerre avec la Russie et marqué par la « Révolution de Dignité » en 2013-2014. Toutefois, si le paysage politique s’est profondément transformé à l’issue de Maïdan, le système politique n’a que peu évolué et une grande partie de la sphère politique reste définie par les jeux d’influence entre oligarques et la persistance de la corruption et des intérêts privés comme « outils » politiques privilégiés.

 

  • Research Paper No. 65 (Translation) United Kingdom Great Britain
    "THE STAKES OF THE 2018 MIDTERM ELECTIONS IN THE UNITED STATES"
    Author: Maud QUESSARD
    This paper explores the impact of the American midterm elections (“Midterms”) on the orientations of US foreign policy in the lead up to the next presidential election of 2020. In a context defined by extreme polarization, these elections are predominantly expected to reflect the domestic political concerns of the US electorate. The impact of the Midterms on American foreign policy will depend on whether the Democrats win a partial victory (House of Representatives) or total victory in Congress (both the lower house and the Senate). In both cases, the first priority of Democrats will be to reinforce current congressional investigations into the president. Unsettled by domestic policy issues, the president, in the grand tradition of American “imperial” presidencies, would transfer all his attention to international policy issues. For example, he could double down on the hubris of his decisions and the politicization of alliances that have characterized the first two years of his mandate. In this respect, a victory for the Democrats would not necessarily be good news for either America’s allies nor its rival powers.

 

  • Research Paper No. 64 (Translation) United Kingdom Great Britain
    "JAPAN AND MARITIME SECURITY IN SOUTHEAST ASIA: A LABORATORY FOR THE INDO-PACIFIC?"
    Author: Marianne PÉRON-DOISE
    Southeast Asia lies at the heart of maritime Asia. Its relationship to the sea can be understood through a multitude of issues relating to the securitization of the Straits of Malacca, which is both a bridge and a place of passage between the Indian and the Pacific. Oceans. The rise of ASEAN (the Association of Southeast Asian Nations) and the increasing weight of China in the South China Sea have reinforced its importance. Since the 1990s, the threat posed by maritime piracy has driven Japan to develop new cooperative tools for the region by relying mainly on civil actors such as the Japanese coast guard and the Japanese Foundation. Tokyo has thus become heavily involved in the establishment of the RECAAP (Regional Cooperation Agreement on Combating Piracy and Armed Robbery), a regional accord on the fight against piracy, and its eponymous Centre in Singapore in 2006, both constituted innovative steps in the management of maritime security in the Southeast Asian region.
    Seen from Japan, this securitization, in a multilateral context, contributed to the emergence of a vast maritime community. It notably anchored Southeast Asia to external partners such as the United States, India and Australia, anxious to organize themselves in a sustainable manner to protect the rule of law at sea and the freedom of navigation. This research note returns to the genesis of these processes by questioning the place that can be claimed by the new Japanese maritime “narrative” of a “free and open Indo-Pacific” space.

 

 

  • Note de recherche n° 70 - 2019

    « SOMMET DE HANOÏ : UNE RELATION AMÉRICANO-NORD-CORÉENNE AU BEAU FIXE »
    Auteur : Marianne PÉRON-DOISE
    Dans son discours sur l’État de l’Union, le 6 février dernier, le président américain, Donald Trump, a confirmé la tenue d’un nouveau sommet avec le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un. Annoncé pour les 27 et 28 février 2019, celui-ci se tiendra au Vietnam, symbole de la réconciliation de deux ennemis d’hier mais aussi d’un pays qui a su se transformer et qui affiche aujourd’hui une forte croissance. De nombreuses questions se posent sur le contenu probable de ce deuxième sommet à l’aune des préparatifs observables chez les deux protagonistes. À cet effet, la position nord-coréenne apparaît soigneusement élaborée, notamment si l’on se réfère au renforcement des relations intercoréennes tout au long de l’année 2018, au discours du nouvel an 2019 et aux quatre visites en Chine de Kim Jong-un. A contrario, la partie américaine affiche de sérieuses divergences entre un président dont le bien-fondé de la politique nord-coréenne est mis en doute par le Congrès et les services de renseignement américains qui considèrent la Corée du Nord comme une grave menace. Mais les déclarations hyperboliques de Donald Trump ne tarissant pas d’éloges sur sa relation privilégiée avec Kim Jong-un ont donné le ton de la future rencontre. Le sommet de Hanoï ne peut que mettre en scène les progrès enregistrés au sein d’une relation américano-nord-coréenne au beau fixe.



  • Research Paper No. 60 (Translation) United Kingdom Great Britain
    "THE PARTICIPATION OF WOMEN IN ARMED CONFLICTS. For a new approach to the active combatant"
    Author: Camille BOUTRON
    This research paper proposes new approaches to considering the female combatant experience. Focusing on the participation of women in non-state armed groups after the Second World War, with particular emphasis on the Latin American experience, the paper discusses two aspects of the subject. First, it formulates the hypothesis of emancipation through armed struggle, examines the various aspects of women’s engagement in armed insurrections in a context of the break-up of colonial empires and the emergence of movements of “national liberation,” and shows that this participation by women is influenced by the emergence of feminist theories during the same period. Second, the paper examines the consequences of the engagement of women in armed conflicts for their overall life journey, posing the question of their reinsertion in civilian life. Generally, the end of conflict is accompanied by the injunction to female combatants to return to their traditional role in the domestic sphere. Finally, the paper situates the analysis of female combatant experience in the context of the study of contemporary armed conflicts.

 

 

  • Reserach Paper No. 57 (Translation) United Kingdom Great Britain
    "THE ROLE OF NUCLEAR WEAPONS AFTER THE NEW AMERICAN NUCLEAR POSTURE REVIEW"
    Author: Tiphaine de CHAMPCHESNEL
    In the context of a deteriorating security environment, the new American Nuclear Posture Review (NPR) parts ways with the stated intention of reducing the role of nuclear weapons, which dominated the previous NPR and had served as a general guideline for American nuclear policy since the end of the Cold War. The review has been heavily criticized, especially with regards to the new “supplements” proposed for the current non-strategic arsenal. These “supplements” aim to restore deterrence against potential adversaries that have not ruled out recourse to a nuclear option to compensate for disadvantages in conventional forces. However, these supplements have been criticized for lowering the threshold for nuclear use and thus increasing the risk of escalation from a conventional conflict to a nuclear exchange. Beyond this debate, which appears to fall into a historic cleavage between two different American nuclear schools of thought, the question arises about the future of the nuclear order, while the bilateral process of arms control is struggling to survive.

 

 

  • Note de recherche n° 69 - 2019
    « L’APPLICATION DU DROIT DES CONFLITS ARMÉS À L’ESPACE EXTRA-ATMOSPHÉRIQUE »
    Auteur : Louis PEREZ
    L’espace extra-atmosphérique est un enjeu sécuritaire international de taille qui est aussi au coeur de la politiquede défense française. La France entend approfondir sa stratégie dans ce domaine, notamment par sa prochaine Revue spatiale de défense attendue pour la fin d’année. Cette stratégie ne peut se faire sans un accompagnement juridique, en particulier au regard du droit des conflits armés. Le but de cette note est ainsi d’analyser si ce droit est applicable au contexte de l’espace extra-atmosphérique et le cas échéant de quelle façon.
    Des initiatives intéressantes ont cours sur l’interprétation des règles internationales, relatives notamment aux conflits armés, applicables à l’espace extra-atmosphérique. Ces initiatives ont pris la forme de deux manuels qui oscillent entre complémentarité et concurrence. Une brève analyse de ces travaux sera menée et complétée par une analyse du droit des conflits armés actuel. En l’absence d’un traité régulant la conduite d’un conflit armé dans l’espace, les États ne peuvent que se reposer sur les grands principes du droit des conflits armés qui ne sont autres que les principes de distinction, de proportionnalité et de précaution. Il est ainsi suggéré une interprétation de ces principes destinés à réguler les hostilités dans le contexte spatial.

 

  •  Research Paper No. 66 (Translation)   United Kingdom Great Britain
    "THE DISSEMINATION OF RUSSIAN-SOURCED NEWS IN AFRICA" 
    Author : Kevin LIMONIER
    Although the Russian media apparatus is subject to considerable scrutiny in the West, it is much less so in other regions of the world, in particular in Africa. Consequently, at a time when Russia appears to be attempting to regain footing on the continent, it seemed necessary to undertake a preliminary exploration of the role that this country can play in the African information space, with particular focus on the French-speaking countries of Africa. This paper presents the results of a quantitative study of the distribution and propagation of information content produced by the Russian news agencies RT (Russia Today) and Sputnik News. On the basis of the data collected, it has been possible to establish an initial general map of the circulation paths of this content, its relays and the discursive strategies used by the various players involved. In addition to its empirical value as an aid to understanding the real state of Russian implantation in the information space of the French-speaking African world, this paper also aims to highlight the methodological possibilities available, by explaining the methods used here, at the intersection of geopolitics and big data.

 

  • Note de recherche n° 68 - 2019
    « LES MILICES CHIITES ET L’ÉTAT EN IRAK. Entre intégration et autonomisation »
    Auteurs : Flavien BOURRAT, Alexandre d’ESPINOSE DE LACAILLERIE
    Un ordre milicien de type nouveau prolifère actuellement dans le monde arabe, et plus particulièrement en Irak. Ce phénomène, même s’il a des racines anciennes, résulte de l’affaiblissement de l’état central et de la délitescence de l’appareil militaro-sécuritaire. La montée en puissance des Unités de mobilisation populaire irakiennes (Hashd Sha’abi), initialement conçues comme le fer de lance de la lutte contre l’État islamique, interroge sur leurs statuts institutionnels et l’étendue de leur champ d’action, alors que leur mission a été remplie avec succès et que se pose désormais la question de leur insertion ou de leur démobilisation. Les craintes que suscite en Irak, comme dans la région, la perspective d’un ancrage durable d’une armée parallèle d’obédience chiite au service des intérêts de l’Iran, à l’instar du Hezbollah libanais, doivent être relativisées. En effet, les spécificités propres à la communauté chiite irakienne comme à sa représentation politico-sécuritaire, limitent d’autant les possibilités d’instrumentalisation de ces milices par le régime de Téhéran.

  • Research Paper No. 63 (Translation) United Kingdom Great Britain
    "PRIVATE MILITARY COMPANIES IN RUSSIA: NOT SO QUIET ON THE EASTERN FRONT?"
    Author : Emmanuel DREYFUS
    This research paper offers a snapshot of the privatization of the military in Russia, as revealed in the subtext of the conflict in the Donbass region, followed by the Russian intervention in Syria. Although phenomena such as the Wagner Group may appear at first sight to be innovations, the recourse to non-state groups in combat operations is nothing new for Moscow. A distinction should therefore be drawn between the Russian private military companies that are genuinely comparable to the conventional PMCs existing elsewhere in the world and the armed groups operating more along the lines of “war by proxy” instigated by Moscow. This paper also examines the prospects for private military companies in Russia and the consequences of their possible legalization.

 

2018

 

  • Note de recherche n° 67 - 2018
    « Les études sur le renseignement en France : Généalogie, structuration et propositions »
    Auteurs : Jean-vincent HOLEINDRE, Benjamin OUDET
    Depuis les attentats du 11 septembre 2001, on observe une triple légitimation du renseignement en France : par le contexte international, à travers les défis sécuritaires contemporains comme le terrorisme, la criminalité organisée, les manipulations de l’information ; par la réorientation des politiques publiques (débouchant notamment sur la loi Renseignement du 24 juillet 2015) ; et par l’évolution des perceptions au sein des populations, touchées par le phénomène terroriste. Ce contexte peut favoriser le développement des études sur le renseignement, qui ont peiné jusque-là à s’imposer en France. Le sujet suscite en effet un nombre croissant de travaux en sciences humaines et sociales, principalement en histoire, en droit et en science politique.

  • Note de recherche n° 66 - 2018
    « Diffusion de l'information russe en Afrique. Essai de cartographie générale »
    Auteur : Kevin LIMONIER
    S’il est désormais largement étudié dans le monde occidental, l’appareil médiatique russe l’est beaucoup moins dans d’autres régions du monde, et notamment en Afrique. Or, au moment où la Russie semble vouloir reprendre pied sur ce continent, il est apparu comme nécessaire d’entreprendre un premier travail exploratoire du rôle que peut jouer ce pays dans l’espace informationnel africain, et notamment dans les pays francophones. Cette note présente ainsi les résultats d’une étude quantitative menée sur la diffusion et la propagation des contenus informationnels produits par les agences russes RT (Russia Today) et Sputnik News.
    Grâce aux données récoltées, il a été possible de dresser une première cartographie générale des logiques de circulation de ces contenus, de leurs relais, et des stratégies  discursives utilisées par les divers acteurs en présence. Outre son utilité empirique pour comprendre l’état réel de l’implantation russe dans le champ informationnel africain francophone, cette note a également une vocation méthodologique, en explicitant les méthodes utilisées – au croisement de la géopolitique et de l’analyse Big Data.

  • Note de recherche n° 65 - 2018
    « Les enjeux de l'élection de mi-mandat 2018 aux États-Unis »
    Auteur : Maud QUESSARD
    Cette note étudie l’impact des élections américaines de mi-mandat sur les orientations de la politique étrangère des États-Unis à l’horizon de la prochaine élection présidentielle de 2020. Dans un contexte marqué par une extrême polarisation, cette élection devrait avant tout refléter les préoccupations de politique intérieure des électeurs américains. L’impact de ces élections sur la politique étrangère américaine dépendra d’une victoire démocrate partielle (à la Chambre des représentants) ou totale au Congrès (à la Chambre basse et au Sénat). Dans les deux cas de figure, la priorité sera donnée par les démocrates au renforcement des enquêtes parlementaires en cours à l’endroit du Président. Ce dernier, gêné sur les questions de politique intérieure devrait, dans la grande tradition des présidences « impériales » américaines, reporter toute son attention sur les questions de politique internationale. Il pourrait ainsi renforcer l’hubris de ses décisions et la politisation des alliances, qui ont caractérisé ses deux premières années de mandat. En ce sens, pour les alliés comme pour les puissances concurrentes des États-Unis, une victoire démocrate ne serait pas nécessairement un atout pour favoriser leurs intérêts.

  • Note de recherche n° 64 - 2018
    « Le Japon et la sécurité maritime en Asie du Sud-Est : Un laboratoire pour l'Indo-Pacifique ?»
    Auteur : Marianne PÉRON-DOISE
    L’Asie du Sud-Est constitue le coeur de l’Asie maritime. Ce rapport à la mer peut s’appréhender via les multiples enjeux liés à la sécurisation du détroit de Malacca, trait d’union et lieu de passage obligé entre l’océan Indien et le Pacifique. L’essor de l’ASEAN, Association of South-East Asian Nations, et le poids grandissant de la Chine en mer de Chine du Sud en a renforcé l’importance. Dès les années 1990, la menace représentée par la piraterie maritime a conduit le Japon à élaborer des outils coopératifs inédits pour la région en s’appuyant principalement sur des acteurs civils comme le corps des garde-côtes japonais et la Nippon Fondation. Tokyo s’est ainsi fortement impliqué dans le renforcement capacitaire au profit des flottes de garde-côtes locales dont les Philippines et l’Indonésie. La mise en place du RECAAP (Regional Cooperation Agreement on Combating Piracy and Armed Robbery), accord régional de lutte contre la piraterie et de son Centre éponyme à Singapour en 2006 ont aussi constitué des démarches innovantes dans le traitement de la sécurité maritime de l’espace sud-est asiatique.

  • Note de recherche n° 63 - 2018
    « Les sociétés militaires privées en Russie : à l’Est, quoi de nouveau ? »
    Auteur : Emmanuel DREYFUS
    Cette note de recherche propose de faire le point sur la privatisation du militaire en Russie, mis en lumière dans le contexte ouvert par le conflit dans le Donbass puis l’intervention russe en Syrie.  Si des phénomènes comme le groupe Wagner peuvent sembler a priori novateurs, le recours sur le terrain à des structures non régaliennes dans des opérations de combat n’est en rien nouveau pour Moscou. Une distinction s’impose donc entre les sociétés militaires privées russes, comparables aux SMP classiques existant ailleurs dans le monde, et des structures s’inscrivant davantage dans le principe de « guerre par procuration » mis en œuvre par Moscou. Cette note s’interroge également sur les perspectives de sociétés militaires privées en Russie, et sur les conséquences de leur éventuelle légalisation.

  • Note de recherche n° 62 - 2018
    « VULNÉRABILITÉ ET PROTECTION DES RÉSEAUX ÉLECTRIQUES Approches comparées Union européenne - États-Unis »
    Auteur : Angélique PALLE
    L’électricité est une composante vitale du mode d’organisation de nos sociétés : l’approvisionnement en eau, la conservation de la nourriture, l’ensemble de l’économie mondialisée et des modes de communication en dépendent. Les sociétés occidentales (on s’intéresse ici au cas de l’Union européenne et des États-Unis) ont fait reposer leur approvisionnement en électricité sur des réseaux d’infrastructures qui assurent la production et la distribution de la ressource. Ces réseaux sont des éléments stratégiques de la défense et de la sécurité nationale qui ont été et redeviennent depuis quelques années des cibles lors de conflits ou d’attaques terroristes.

  • Note de recherche n° 61 - 2018
    « LA TECHNIQUE AU SERVICE DE L’EFFICACITÉ. Un dialogue entre les traditions martiales et militaires »
    Auteur : Matthieu DEBAS
    Face à l’accélération du phénomène technologique, les arts martiaux traditionnels d’Asie offrent des clés pour prendre du recul, avancer vers la maîtrise des outils techniques et atteindre in fine une réelle efficacité dans l’action. On comprend à l’aune de cette étude que la perception de l’efficacité est changeante selon l’influence culturelle, mais que certaines clés d’accès à la maîtrise sont universelles. Ainsi le réalisme et l’intensité de l’entraînement nous conduisent à mobiliser l’ensemble de nos facultés pour percevoir le réel avec justesse et assimiler les gestes appropriés. La maîtrise transcende alors les capacités du pratiquant, si bien que le recours à la technique elle-même se révèle de moins en moins nécessaire.

  • Note de recherche n° 60 - 2018
    « La participation des femmes aux luttes armées. Pour un renouvellement des approches de l’acteur combattant »
    Auteure : Camille BOUTRON
    Cette note de recherche propose de nouvelles pistes de réflexion sur l’expérience combattante féminine. Se focalisant sur la participation des femmes aux groupes armés non étatiques après la Seconde Guerre mondiale et s’intéressant plus particulièrement à l’expérience latino-américaine, elle traite deux aspects du sujet. D’une part, elle formule l’hypothèse d’une émancipation par les armes, étudie les ressorts de l’engagement des femmes au sein des insurrections armées dans un contexte de décomposition des empires coloniaux et d’émergence de mouvements de « libération nationale », et montre que cette participation féminine est influencée par l’émergence des théories féministes pendant la même période. D’autre part, elle examine les conséquences de l’engagement des femmes dans les conflits armés sur l’ensemble de leur trajectoire de vie en posant la question de leur réinsertion dans la vie civile. La sortie de conflit s’accompagne généralement d’une injonction faite aux femmes combattantes de retrouver leur rôle traditionnel au sein de la sphère domestique. La note met enfin en relation l’analyse de l’expérience combattante féminine et l’étude des conflits armés contemporains.

  • Note de recherche n° 59 - 2018
    « Cyberopérations et droit international. De l’opportunité de saisir la Commission du droit international des Nations unies de la question du droit international applicable aux cyberopérations »
    Auteur : François DELERUE
    Le droit international est applicable au cyberespace et la question est donc aujourd’hui de déterminer comment les normes du droit international doivent être interprétées pour être appliquées aux cyberopérations. Différentes initiatives ont eu pour objectif de traiter, au moins partiellement, cette question. Ainsi, les travaux des cinq groupes d’experts gouvernementaux successifs, chargés d’examiner les progrès de la téléinformatique dans le contexte de la sécurité internationale (UNGGE), et les deux éditions du Manuel de Tallinn sur le droit international applicable aux cyberopérations publiées par Cambridge University Press en 2013 (The Tallinn Manual on the International Law Applicable to Cyber Warfare) et 2017 (The Tallinn Manual 2.0 on the International Law Applicable to Cyber Operations) sont les processus les plus aboutis en la matière. Cette note invite le lecteur à envisager l’opportunité de continuer les discussions et négociations internationales sur le droit international applicable aux cyberopérations dans d’autres enceintes, et plus précisément au sein de la Commission du droit international des Nations unies (CDI), et compare cette possibilité aux travaux des UNGGE et des deux éditions du Manuel de Tallinn.

  • Note de recherche n° 58 - 2018
    « Le droit international dans la Stratégie nationale de la cyberdéfense »
    Auteurs : François DELERUE et Aude GÉRY
    Cette note recense et analyse les différents points de droit international présents dans la Stratégie nationale de la cyberdéfense rendue publique en février 2018. La Stratégie nationale de la cyberdéfense réaffirme la position française déjà exprimée dans le Livre Blanc de 2013 et constitue, de l’avis des auteurs, un des documents les plus complets jamais présentés par la France sur son approche du droit international.

  • Note de recherche n° 57 - 2018
    « Quel rôle pour les armes nucléaires après la nouvelle revue de posture américaine (2018) »
    Auteur : Tiphaine de CHAMPCHESNEL
    Dans  un  contexte  de  sécurité  dégradé,  la  nouvelle  revue  de  posture  nucléaire  (NPR)  américaine rompt avec l’intention affichée de réduire le rôle des armes nucléaires qui a marqué la précédente NPR et guidé, de manière générale, la politique nucléaire des États-Unis depuis la fin de la guerre froide. Le document a été vivement critiqué, en particulier s’agissant des «  compléments » prévus à l’arsenal non stratégique actuel. Destinés à rétablir la dissuasion vis-à-vis d’adversaires potentiels qui n’excluent pas l’option nucléaire pour compenser un désavantage sur le plan conventionnel, ces « compléments » sont dénoncés comme tendant à abaisser le seuil d’emploi de l’arme nucléaire et à augmenter le risque d’escalade depuis un conflit conventionnel vers un échange nucléaire. Ces critiques réfutent l’argumentation de l’administration qui explique que son intention est tout à fait inverse. Au-delà de ce débat, qui semble s’inscrire dans une opposition historique entre deux grands courants de la pensée nucléaire aux États-Unis, se pose la question de l’avenir de l’ordre nucléaire, tandis que le processus bilatéral de maîtrise des armements peine à se maintenir.

  • Research Paper No. 56 - 2018 United Kingdom Great Britain
    "The European Defence Fund: How the European Commission is Becoming a Defence Actor"
    Author:  Pierre HAROCHE
    The European Defence Fund represents the culmination of the European Commission’s progressive emergence as a defence actor.
    The origins of the European Defence Fund were marked by the Commission’s strong political commitment and activism. Because it has no legal competence in the area of defence, the Commission used its existing economic competences, which has led to a tension between economic and strategic interests in the negotiation.
    In order to be able to manage the European Defence Fund, the Commission will have to strengthen its technical expertise in the area of defence, which will likely lead to bureaucratic rivalry between the Commission and the European Defence Agency and the European External Action Service.
    More generally, the European Defence Fund is part of a new and broader focus on budgetary instruments in European Union defence policy, aimed at strengthening cooperation among member states.
    This note relies on 23 interviews with officials from the Commission, the European Defence Agency (EDA), member states’ national administrations, and the defence industry as well as members of the European Parliament (MEPs).

  • Note de recherche n° 55 - 2018
    « L'arsenal nucléaire russe : ne pas s'inquiéter pour de mauvaises raisons »
    Auteur : Bruno TERTRAIS
    Depuis une vingtaine d’années, la littérature stratégique occidentale a consacré un discours, désormais dominant, sur l’arsenal nucléaire russe. Celui-ci s’exprime dans des assertions du type : la doctrine russe de « l’escalade pour la désescalade » et les exercices militaires à grande échelle qui y sont liés, sont l’illustration des velléités de Moscou d’utiliser des armes nucléaires de théâtre de faible puissance. Ces dernières sont perçues comme devant permettre à la Russie d’empêcher une victoire de l’OTAN contre ses propres forces, ou bien encore, de contraindre l’Alliance atlantique à faire cesser tout conflit dans des termes qui soient favorables au Kremlin. Cependant, la plupart des composantes de ce discours ne reposent que sur de faibles preuves, et il y a des éléments solides pour les contrer. La Russie n’est pas en train de construire de nouveaux systèmes nucléaires de théâtre. Aucune source ne semble démontrer l’existence d’ogives de faible puissance. La doctrine de « l’escalade pour la désescalade » n’existe pas, et la Russie ne simule pas l’emploi de l’arme nucléaire dans ses exercices militaires à grande échelle. Le problème nucléaire russe est réel et sérieux – mais il est politique avant d’être militaire.

  • Note de recherche n° 54 - 2018
    « La diplomatie publique américaine et la désinformation russe : un retour des guerres de l'information ? »
    Auteur : Maud QUESSARD
    Depuis l’élection présidentielle de 2016, le contexte politique américain est marqué par la défiance vis-à-vis de ce qui est présenté comme de nouvelles stratégies d’influence russes. Les décideurs civils et militaires s’interrogent sur leurs capacités de riposte et envisagent de restaurer des dispositifs de guerre froide. Le département d’État étant affaibli, de facto l’appareil de diplomatie publique de l’ère Trump est fortement militarisé, et les stratégies de riposte en matière de désinformation se heurtent à quatre écueils principaux : le déséquilibre des outils employés, le manque de coordination des stratégies retenues par les différents acteurs poursuivant un même objectif, la capacité à évaluer leur impact sur les publics ciblés, et le contrôle de la communication du président. Cette note vise à clarifier les termes du débat et à mettre en perspective les stratégies américaines en matière de lutte contre la désinformation en tirant les leçons de l’expérience de guerre froide.

  • Note de recherche n° 53 - 2018
    « Le débat sur le Service National Universel : entre volontarisme politique et représentations collectives brouillées »
    Auteur : Bénédicte CHÉRON
    Pour la première fois depuis la suspension du service national obligatoire, décidée en 1997 et devenue effective en 2001, les Français ont élu un président de la République proposant le rétablissement d’une forme de service universel et obligatoire. L’annonce d’Emmanuel Macron avait fait grand bruit pendant la campagne électorale ; elle s’inscrivait pourtant dans un débat long sur les moyens de mobiliser la jeunesse au service de la société. Elle répondait aussi à une préoccupation politique de plus en plus manifeste pour la cohésion nationale, devenue explicite lors de la campagne électorale de 2007, marquée par le souvenir récent des émeutes urbaines de 2005, et rendue omniprésente par les attaques terroristes de 2015.

  • Note de recherche n° 52 - 2018
    « Un espace européens des drones »
    Auteurs : Chantal LAVALLÉE et Océane ZUBELDIA
    La grande potentialité offerte par les drones les a placés au coeur des dispositifs militaires modernes. Un atout stratégique indéniable qui a encouragé certains États européens à tenter le développement en commun d’un drone de Moyenne Altitude Longue Endurance (MALE). La coopération dans ce secteur est un défi ambitieux, mais nécessaire pour partager les coûts d’investissements substantiels et faire face à la double concurrence américaine et israélienne.

  • Note de recherche n° 51 - 2018
    « LOIS DE PROGRAMMATION ET LIVRES BLANCS. De la transparence dans le financement des forces à l’exposé de la politique de défense »
    Auteurs : Patrice DABOS et ICA Benoît RADEMACHER
    Le développement concomitant de deux documents de politique générale de défense de la France, les lois de programmation militaire et les Livres blancs, conduit à s’interroger sur l’articulation de ces textes et sur leur éventuelle redondance. Ils s’inscrivent l’un et l’autre dans une évolution générale vers une meilleure information des citoyens comme de leurs représentants et une meilleure sécurité de la France. Cette Note propose une réflexion sur leur évolution et leur articulation.

  • Note de recherche n° 50 - 2018
    « Crise au Venezuela et déstabilisation du multilatéralisme latino-américain »
    Auteur : Kevin Parthenay
    Les graves troubles économiques, sociaux et politiques qui se sont multipliés au Venezuela ont fortement déstabilisé le continent américain. Disposant des plus grandes réserves pétrolières mondiales (298 millions de barils) devant l’Arabie Saoudite (267 millions de barils), le Venezuela se positionne de manière stratégique dans la région et sa fragilisation démocratique suscite de profondes inquiétudes et interrogations. Cette note décrypte les enjeux internationaux de la crise vénézuélienne face à la complexité des alliances régionales dans un continent fortement polarisé.

2017

 

  • Note de recherche n° 49 - 2017 (pdf - 431 Ko)
    « Vers l'interdiction des armes nucléaires ? Autour de l'attribution du prix Nobel de la paix à l'ONG antinucléaire ICAN »
    Auteur : CF Tiphaine DE CHAMPCHESNEL
    L’idée que l’emploi d’armes nucléaires engendrerait des conséquences catastrophiques reste un fondement de leur effet dissuasif. L’horreur vécue par les victimes des bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki en a été une preuve tangible. En 2017, l’ONG antinucléaire ICAN (International Campaign to Abolish Nuclear Weapons) qui a exploité cette thématique, a vu son action récompensée par le prix Nobel de la paix, quelques mois après l’adoption d’un traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN). Pourtant, les bénéfices concrets de ce traité pour la paix et la sécurité internationales sont beaucoup moins évidents que les risques qu’il présente de bloquer toute avancée en matière de désarmement nucléaire.

 

  • Research Paper No. 49 - 2018 (pdf - 425 Ko) United Kingdom Great Britain
    "Towards the Prohibition of Nuclear Arms? The Nobel Peace Prize and the International Campaign to Abolish Nuclear Weapons (ICAN)"
    Author : CF Tiphaine DE CHAMPCHESNEL
    The proposition that the use of nuclear arms leads to catastrophic consequences is the basis for their deterring effect. Indeed the horror experienced by the victims of the Hiroshima and Nagasaki bombings was tangible proof of this. In 2017, the anti-nuclear NGO ICAN (the International Campaign to Abolish Nuclear Weapons), which has exploited this theme, was rewarded with the receipt of the Nobel Peace Prize, several months after the adoption of the Treaty on the Prohibition of Nuclear Weapons (TPNW). The benefits of this Treaty for international peace and security are uncertain. However, it could certainly threaten the advancement of nuclear disarmament.

 

  • Note de recherche n° 48 - 2017 (pdf - 422 Ko)
    « Leçons opérationnelles et coopération interalliée : état des lieux et voies d'amélioration »
    Auteur : Alice PANNIER
    Malgré la volonté de pays comme la France de maintenir une capacité d’autonomie stratégique sur l’ensemble du spectre, la coopération internationale est devenue une condition sine qua non de la conduite des opérations militaires occidentales contemporaines. Le « RETour d’EXpérience », ou plus généralement l’identification et l’apprentissage de « leçons » est, quant à lui, devenu une pratique de plus en plus institutionnalisée dans les ministères de la Défense occidentaux.

  • Research paper No. 48 - 2017 (pdf - 426 Ko) United Kingdom Great Britain
    "Operational Lessons and Cooperation Among Allies: State of Play and Avenues for Improvement"
    Author: Alice PANNIER
    Despite the willingness of countries like France to maintain strategic autonomy across the full spectrum of military capacities, international cooperation has in fact become a prerequisite for the conduct of contemporary Western military operations. On the other hand, the "RETour d’EXPérience" (RETEX), or more generally the identification of lessons ("lessons identified" and "lessons learned" LL) has become an increasingly institutionalized practice in Western defense ministries over the past fifteen years.

 

  • Note de recherche n° 47 - 2017 (pdf - 499 Ko)
    « De l’utilité du wargaming »
    Auteur : Chef de bataillon Guillaume LEVASSEUR
    Si le wargaming souffre d’un manque de notoriété en France, il représente un atout indéniable pour stimuler l’innovation et enrichir la préparation opérationnelle. Quelle que soit la méthode utilisée, l’enjeu consiste à placer le joueur dans un environnement suffisamment réaliste afin qu’il améliore la qualité de ses prises de décision dans l’incertitude. Partant du constat actuel, cette Note de recherche examine les perspectives de promotion du wargaming visant à développer une culture plus marquée au sein des armées, tout en intégrant les acteurs du monde civil et académique.

 

  • Research paper No. 46 - 2017 (pdf - 397 Ko) United Kingdom Great Britain
    "China's Critical Policy Areas on the Eve of the 19th Chinese Communist Party Congress"
    Author: Juliette GENEVAZ
    On October 18th 2017, the Chinese leadership is being reshuffled at the 19th national congress of the Chinese Communist Party. Now is the time to assess the first term of President Xi Jinping. During his first five-year mandate, Xi has concentrated political power to a level unseen since Mao Zedong. In the space of five years, the new leader has launched significant political reforms and foreign policy initiatives, with the result of firmly establishing China as a major power on the international stage. This research paper is based on the presentations given during the June 8th, 2017 conference held at IRSEM on the theme “Five years of Xi Jinping: China’s political development.” At the conference, seven international experts coming from top academia and research centers examined a series of policy areas where China’s paramount leader has left his mark. This paper draws on their presentations to explain the critical issues at stake in the upcoming political transition.

 

  • Note de recherche n° 45 - 2017 (pdf - 441 ko)
    « La coopération franco-allemande au Sahel : conséquences et perspectives du « tournant africain » de l’Allemagne »
    Auteur : Denis TULL
    Depuis environ 2014, l'Allemagne a réévalué de façon inattendue l'importance accordée à l'Afrique dans le cadre de sa politique étrangère et de défense, notamment par rapport aux pays du Sahel. Cette note décrit le tournant africain de l'Allemagne et les principaux facteurs qui ont contribué à cette rupture et qui constitue le point de départ essentiel et nécessaire de la coopération franco-allemande au Sahel qui est en train de se mettre en place. Il en suit une bref discussion des perceptions allemandes de la politique africaine de la France qui sont aujourd'hui moins négatives que dans le passée encore récent, favorisant, comme la convergence d’intérêts en cours, un rapprochement en terme de politique de sécurité, dont les modalités indirectes et directes notamment au Mali sont décrits de suite. Finalement, la note s'interroge sur les perspectives de la coopération en fonction des contraintes et priorités du partenaire allemand qui, sur le plan militaire, a probablement atteint les limites de son engagement au Sahel.

  • Research paper No. 45 - 2017 (pdf - 411 Ko) United Kingdom Great Britain
    "French-German Cooperation in the Sahel : Consequences of and Perspectives for Germany's "Turn to Africa"
    Author: Denis TULL
    Since about 2014, Germany has unexpectedly re-evaluated Africa's place in its foreign and defence policy, particularly in relation to the Sahel countries. While it may seem premature to conclude that Africa is now a top priority in Germany's external relations, this "African turn" nonetheless matters. Not only has it triggered a level of political and military engagement that is spectacular by German standards. It has also ushered in an unprecedented cooperation between France and Germany, unequal partners in the Sahel in terms of past involvement, political outlook and strategic culture that are now tied by converging interests. The research paper describes recent changes in Germany's African policy, which constitute an essential and necessary prerequisite for Franco-German cooperation in the Sahel. This is followed by a discussion of German perceptions of France's African policy, which today are less negative than in the recent past, favouring a rapprochement in terms of security policy, the indirect and direct modalities of which, particularly in Mali, are described subsequently. Finally, the note speculates about the prospects for cooperation in light of the constraints and priorities of the German partner, who, in purely military terms, is unlikely to further up-scale her engagement in the Sahel.

 

  • Note de recherche n° 44 - 2017 (pdf - 651 Ko)
    « La mer de Chine du Sud : une géographie maritime à la conflictualité latente »
    Auteur : Marianne PERON-DOISE
    Cette Note de recherche s’attache à identifier les objectifs stratégiques poursuivis par Pékin en mer de Chine du Sud. L’hypothèse explorée est que la mer de Chine du Sud constituerait un échelon stratégique destiné à s’intégrer dans un schéma de sécurisation globale. Outre la protection des « mers proches » et des bases navales de Hainan, il y a l’impératif de la protection des « mers lointaines », c’est-à-dire des voies de communication maritimes. Le contrôle de la mer de Chine du Sud serait ainsi l’une des étapes de la Chine de Xi Jinping, puissance marchande, pour la conquête de la puissance navale. Pour y parvenir, la Chine utilise un mode opératoire tenant de la « guerre hybride » : mise en avant d’un narratif historique et politique revisité, recours préférentiel à des acteurs paramilitaires comme les garde-côtes, les flottes de pêche et des milices maritimes. Face à cette affirmation, le différentiel stratégique et l’interdépendance économique grandissant entre Pékin et les États d’Asie du Sud-Est laissent peu de place à une solution équitablement négociée, débouchant sur des coopérations constructives.

  • Research paper No. 44 - 2017 United Kingdom Great Britain
    "The South China Sea: a Maritime Geography of Latent Conflictuality"
    Author: Marianne PERON-DOISE
    This Research Paper aims to identify the strategic objectives pursued by Beijing in the South China Sea. The hypothesis explored is that the South China Sea constitutes a strategic layer within a global securitisation design. Other than the protection of “near seas” and the Hainan naval bases, there is an imperative to protect the “far seas”, i.e. maritime communication channels. The control of the South China Sea is thus one of the objectives of Xi Jinping’s China, a market power, as a means to conquer naval power. To do this, China uses a modus operandi pertaining to that of a “hybrid war”: historic narratives and revisited policies are put forward, while a preferential use of paramilitary actors such as coastguards, fishing fleets and maritime militias can be observed. Faced with this assertiveness, the growing strategic differential and economic interdependence between Beijing and the South-East Asian states leaves little space for a fairly negotiated solution that could result in constructive cooperations.

 

  • Note de recherche n° 43 - 2017 (pdf - 321 Ko)
    « Quelle place pour le Commissariat à l'énergie atomique dans la conduite de la politique nucléaire de défense française ? »
    Auteur : Océane TRANCHEZ
    Le général de Gaulle a créé le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) en 1945, en envisageant dès les origines les applications civiles et de défense nationale de l’énergie nucléaire. Établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), le CEA a eu, depuis sa création, une importance croissante dans la conduite de la politique nucléaire française. Les relations du CEA avec la communauté internationale, les États-Unis, les armées et les opposants politiques ont largement évolué durant la Cinquième République. Le CEA voit sa positon se renforcer depuis le lancement du programme Simulation en 1996, qui a entraîné un double mouvement au sein de l’appareil de défense : un nouveau dimensionnement conféré au directeur des applications militaires du CEA (sur qui repose désormais totalement la crédibilité technique de la simulation) et un retrait des armées de leur rôle-clef dans la gestion logistique des essais nucléaires.

 

  • Research paper No. 42 - 2017 (pdf - 394 Ko) United Kingdom Great Britain
    "Stability Spectrum: The Battle for Stabilization in the Central African Republic"
    Author: Blandine SIXDENIER
    Foreign military interventions to stabilize war-torn societies or failing states have been conducted throughout history. While the consequences of such operations for the host countries have been well-documented, little research has been conducted on the concept of stability as understood by the intervening state (or organization). France has launched four military interventions in the Central African Republic since it gained its independence in 1960 due to chronic instability. Despite these operations, the Central African Republic has not known a decade of stability and has suffered from multiple rebellions, military coups and violence. This apparent paradox raises the question of what stability means for France and what France has tried to implement in the country. This research paper analyses the dynamics of the French military interventions in the Central African Republic to understand how the concept of stability was constructed. It ultimately concludes that the concept of stability is a spectrum that fluctuates over time in accordance with the interests of the intervening state.

 

  • Note de recherche n° 41 - 2017 (pdf - 1,49 Mo)
    « Oman : défis intérieurs et enjeux régionaux dans la perspective de l'après-sultan »
    Auteur : Fatiha DAZI-HENI
    Cette note expose les principaux enjeux intérieurs et extérieurs dans le contexte d’une succession possible du sultan Qabous, dont l’état de santé s’est aggravé en 2014. Son remplacement sera difficile à assurer en raison du statut de père de la Nation dont jouit le sultan, qui a sorti son pays de l’ère féodale. Il l’a modernisé et l’a doté d’une diplomatie de médiation devenue incontournable dans une région propice aux tensions et conflits. À court terme, la tâche du successeur s’avérera la plus ardue, en raison de la baisse des prix du pétrole qui affecte la situation économique. À moyen terme, l’enjeu sera de renouveler un pacte social à bout de souffle. Cependant, le rôle de médiation de la diplomatie omanaise dans la région et de facilitateur entre Washington et Téhéran, ajouté à sa position stratégique, au carrefour de la Route de la soie, plaident pour qu’acteurs régionaux et globaux soutiennent le sultanat de l’après-Qabous.

  • Research paper No. 41 - 2017 (pdf - 773 Ko) United Kingdom Great Britain
    "Oman : National Challenges and Regional Issues in the Post-Sultan Era"
    Author: Fatiha DAZI-HENI
    This Research paper outlines the main national and international issues at stake with the potential succession of Sultan Qaboos, whose health began to decline in 2014. He will be difficult to replace due to his status as the Father of the Nation who brought the country out of the feudal era. He modernized the state and gave it a diplomatic role as a mediator which has become extremely valuable in a region constantly on the brink of tensions and conflicts. In the short term, his successor will be faced with a difficult task due to falling oil prices affecting the economy. In the medium term, the challenge will be to revive a social contract that is running out of steam. However Oman’s diplomatic role as a mediator in the region and an intermediary between Washington and Tehran, along with its strategic positon at a crossroads on the Silk Road play in the country’s favour in getting regional and global players to support the post-Qaboos Sultanate.

 

 

  • Note de recherche n° 40 - 2017 (pdf - 1 Mo)
    « Où va l’Iran à l’heure de l’élection présidentielle de mai 2017 ? »
    Auteur : Pierre RAZOUX
    L’élection présidentielle iranienne survient dans un contexte régional très tendu. Celui-ci présente autant de risques que d’opportunités pour le régime iranien. Cette note décrypte les enjeux de cette élection en se focalisant d’abord sur les défis régionaux immédiats, puis en analysant la situation intérieure (politique, économique et sociétale) avant de s’intéresser aux capacités réelles des forces armées iraniennes et à la complexité des politiques extérieures d’un pays à la croisée des chemins, oscillant entre Islam idéologisé et nationalisme patriotique.

  • Research paper No. 40 - 2017 (pdf - 1 Mo) United Kingdom Great Britain
    "Where is Iran heading with President Rouhani's reelection?"
    Author: Pierre Razoux
    The re-election of President Hassan Rouhani comes against a very tense regional backdrop that brings as many risks as it does opportunities for the Iranian regime. This note decrypts the issues of this re-election firstly by focusing on the immediate regional challenges, and then by analysing the domestic situation (political, economic, and societal), before looking at the real capacities of the Iranian armed forces and at the complexity of the foreign policies of a country at a crossroads, swaying between ideologised Islam and patriotic nationalism.

 

  • Note de recherche n° 39 - 2017 (pdf - 1 Mo)
    « La BITD turque, de la coopération à l'autonomie »
    Auteur : Nicolas MAZZUCCHI
    Depuis une dizaine d’années, la Turquie s’est imposée comme un acteur important du marché des équipements de défense. Cette situation nouvelle d’un pays passé en quelques années d’importateur majeur à exportateur de matériels aussi bien terrestres qu’aériens ou navals, s’inscrit dans une stratégie nationale assumée.

 

  • Note de recherche n° 38 - 2017 (pdf - 476 Ko)
    « Si vis pacem, intellege bellum. Étudier la guerre pour préparer la défense »
    Auteur : Olivier SCHMITT
    Cet article examine la manière dont les études sur la guerre et les études de défense interagissent, afin de comprendre comment ce dernier champ scientifique peut se nourrir du premier. Toute exploration du sujet nécessite tout d’abord de définir clairement l’éventail des recherches tombant sous l’appellation d’ « études sur la guerre » (War Studies). Le terme lui-même est en effet élusif en ce que les études sur la guerre sont organisées autour d’un objet de recherche (la guerre) et ne constituent pas, à proprement parler, une discipline académique. En conséquence, plutôt que de proposer une définition « top-down » des études sur la guerre, cet article commencera par un bref historique des développements institutionnels dans ce champ depuis la Seconde Guerre Mondiale...

 

  • Note de recherche n° 37 - 2017 (pdf - 389 Ko)
    « Les missions de stabilisation en République démocratique du Congo et au Mali : les limites de l'ONU dans l'imposition de la paix »
    Auteur : Denis TULL
    Actuellement, des appels de plus en plus pressants invitent les Nations unies (ONU) à renforcer l’emploi de la force dans ses opérations de maintien de la paix afin de les rendre plus efficaces. Ce discours va nettement au-delà du concept désormais traditionnel de «mandat robuste» en étendant, in fine, le champ d’action des Nations unies à des opérations d’imposition de la paix par le biais d’opérations agressives contre certains acteurs (rebelles, terroristes). A partir des missions de stabilisation de l’ONU en République démocratique du Congo (RDC) et au Mali, cette note examine si une telle approche présente une voie prometteuse, en s’interrogeant spécifiquement sur les implications politiques que des mandats d’imposition de la paix peuvent avoir dans la gestion des conflits violents en Afrique.

 

  • Note de recherche n° 36 - 2017 (pdf - 356 Ko)
    « La reconstitution de l’armée centrafricaine : un enjeu à hauts risques »
    Auteur : Thierry VIRCOULON
    Dès le début de la transition en 2014, comme dans la plupart des pays africains en situation de guerre civile, la nécessité de la reformation des Forces armées centrafricaines (FACA) s’est imposée et la reconstruction d’une institution militaire a été envisagée. Cependant, trois ans plus tard, le processus de reconstruction de l’armée centrafricaine est lent et incertain. Les raisons de cet état de fait sont nombreuses mais la plus fondamentale est l’absence de consensus entre les parties prenantes (gouvernement, partenaires internationaux et groupes armées) sur le paradigme et la finalité de cette reconstruction qui comporte un risque politique élevé.

 

  • Note de recherche n° 35 - 2017 (pdf - 357 Ko)
    « Les Global Commons : Retour sur l’itinéraire d’un concept stratégique américain (2009-2011) »
    Auteur : Jean-Loup SAMAAN
    Peu de temps après l’élection de Barack Obama à la présidence des États-Unis en novembre 2008, le concept de Global Commons fait son apparition pour rapidement devenir un élément phare de la réflexion stratégique au sein du département de la Défense américain. L’effervescence intellectuelle qui suivra durant deux ans tire son origine de la publication d’un article écrit par Michelle Flournoy et Shawn Brimley : « The Contested Commons », paru dans Proceedings, une revue institutionnelle de l’US Navy en juillet 2009.

 

  • Note de recherche n° 34 - 2017 (pdf - 428 ko)
    « La présidence Trump telle qu’elle est perçue : un tour d’horizon »
    Auteurs : Flavien Bourrat, Fatiha Dazi-Héni, Étienne Dignat, Jean-Vincent Holeindre, Céline Marangé, Marianne Péron-Doise, Lieutenant-colonel Arnaud Planiol, Sonia Le Gouriellec, Pierre Razoux, Blandine Sixdenier, Amélie Zima
    L’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis, en novembre 2016, est apparue comme une surprise électorale et politique. Ses conséquences internationales et stratégiques sont aujourd’hui difficiles à mesurer, tant la campagne a tourné essentiellement autour des questions intérieures. En revanche, on peut dire comment l’événement a été perçu, à la fois au sein de la nation américaine et dans le monde. Une telle interrogation permet de mesurer les différences de perceptions, qui reflètent à la fois les jeux d’alliance et la superposition des agendas en matière de politique étrangère et de défense.

 

  • Research Paper No. 33 - 2017 (pdf - 427 ko) United Kingdom Great Britain
    "Strategic Implications of Donald Trump’s Election"
    Author : Hugo MEIJER
    This paper offers a general outline of Trump’s approach to foreign policy looking at his core beliefs regarding US military posture and interventions, alliances and free trade arrangements and at his “transactional” approach to international politics. It then assesses the potential trajectory of Trump’s foreign policy toward Russia and NATO, in the Middle East and in East Asia. How the United States, under Trump’s presidency, will respond to the security challenges in these regions, and will shape the patterns of cooperation and competition therein, is likely to shape the future prospects of American primacy in world politics.

 

  • Research Paper No. 32 - 2017 (pdf - 1 Mo) United Kingdom Great Britain
    "The U.S. Reserve Component: An Operational Force"
    Author : LCL Arnaud PLANIOL
    In the United States, the reserve component has always held a key role in the defence apparatus, although its role has evolved over time. While it was seen for a long time as a strategic reserve for use in the event of major conflicts, after the Vietnam War it became a flexible and responsive opera-tional force working in tandem with active units.

  • Note de recherche n° 32 - 2016 (pdf - 1,10 Mo)
    « La composante réserve aux États-Unis : Une force opérationnelle »
    Auteur : LCL Arnaud PLANIOL
    Aux États-Unis, la composante réserve a toujours tenu une place centrale dans l’appareil de défense, même si le rôle de celle-ci a évolué au fil du temps. Perçue pendant longtemps comme une réserve stratégique utilisée en cas de conflit majeur, elle s’est transformée depuis la fin de la guerre du Vietnam en une force opérationnelle souple et réactive, complémentaire des unités d’active.

 

  • Research Paper No. 31 - 2017 (pdf - 983 ko)  United Kingdom Great Britain
    "The Challenges of China's "Active Defence" strategy"
    Author : Juliette GENEVAZ
    Xi Jinping’s “Chinese Dream” has a military component: the “Active Defence” strategy. This strategy is implemented through an extremely defensive posture towards China's eastern neighbours, in a context of exacerbated rivalry with the United States.

2016

  • Note de recherche n° 31 - 2016 (pdf - 916 ko)
    « Les enjeux de la stratégie chinoise : Défense active  »
    Auteur : Juliette GENEVAZ
    L’idéologie du « rêve chinois » de Xi Jinping a un volet militaire : la stratégie de « défense active ». Cette stratégie se traduit par une posture extrêmement défensive vis-à-vis du voisinage oriental de la Chine, sur fond de rivalité exacerbée avec les États-Unis.

  • Research Paper No. 30 - 2016 (pdf - 744 ko)  United Kingdom Great Britain
    "North Korea: the denuclearisation delusion"
    Author : Marianne Péron-Doise
    From the 1990s to 2016, North Korea developed a ballistic and nuclear weapons of mass destruc-tion programme that neither multilateral negotiations under the auspices of the United States and China, nor United Nations Security Council sanctions could restrain.

  • Note de recherche n° 30 - 2016 (pdf - 870 ko) 
    « Corée du Nord : l'impossible dénucléarisation »
    Auteur : Marianne PÉRON-DOISE
    Des années 1990 à 2016, la Corée du Nord a développé un programme d’armes de destruction massive, balistique et nucléaire, que ni les offres de négociations multilatérales sous l’égide des États-Unis ou de la Chine, ni les sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies n’ont su endiguer. Cette note de recherche revient sur les conditions politiques et techniques dans lesquelles s’est inscrite cette démarche d’acquisition nord-coréenne.

  • Research Paper No. 29 - 2016 (pdf - 1082 Ko)   United Kingdom Great Britain
    "Reforming the People's Liberation Army: a key element in the renewal of the Chinese state"

    Author : Juliette GENEVAZ
    The decision handed down by the Permanent Court of Arbitration on the issue of China's presence in the South China Sea revealed the recent modernisation of the Chinese armed forces. In January 2016, the PRC’s Central Military Commission published a guideline on deepening national defence and military reform, launching a widespread military reform that aims to change the nature of China’s armed forces between now and 2020.

 

  • Note de recherche stratégique n° 29 - 2016 (pdf - 772 ko)
    « La réforme de l’Armée populaire de libération, au cœur de la rénovation de l’État chinois »
    Auteur : Juliette GENEVAZ
    Le jugement de la Cour permanente d’arbitrage à propos de la présence chinoise en mer de Chine méridionale a mis en lumière la modernisation récente de l’armée chinoise. En janvier 2016, la Commission centrale militaire de la République populaire de Chine publia « La Ligne directrice sur l'approfondissement de la réforme de la défense nationale et de l'armée », lançant une réforme militaire de grande ampleur qui devrait changer le visage des forces armées chinoises d’ici à 2020...

  • Research Paper No. 28 - 2016 (pdf - 348 ko)  United Kingdom Great Britain
    "The Challenges of Building the African Peace and Security Architecture"

    Authors : Nicolas Desgrais, Sonia Le Gouriellec
    The 2013 French White Paper on Defence and National Security states that “support for establishment of a collective security architecture in Africa is a priority of France’s cooperation and development policy”. The non-African stakeholders’ support mechanisms for the African Peace and Security Architecture (APSA) are a strategically important topic of study, given the extent to which they tend to modify power relationships between the various actors – African and non-African, institutions and states.
 
  • Note de recherche stratégique n° 28 - 2016 (pdf - 350 ko)
    « Stratégies d’extraversion : les défis de la construction  de l’Architecture africaine de paix et de sécurité »
    Auteurs : Nicolas DESGRAIS, Sonia LE GOURIELLEC
    Le Livre blanc français sur la défense et la sécurité nationale de 2013 affirme que : « Le soutien à la formation d’une architecture de sécurité collective en Afrique est une priorité de la politique de coopération et de développement de la France ». Les mécanismes de soutien à l’Architecture africaine de paix et de sécurité (APSA) des acteurs extra-africains apparaissent comme un objet d’étude d’importance stratégique tant ils tendent à modifier les rapports de forces entre les différents acteurs, africains et extracontinentaux, institutionnels et étatiques...

  • Research Paper No. 27 - 2016 (pdf - 375 ko) United Kingdom Great Britain
    "BREXIT : Strategic consequences"

    Author : Pierre RAZOUX
    On 23 June 2016, 52% of the British population (with 72% participation) decided to leave the European Union. As the number of analyses mount in terms of the challenges inherent to what some are already referring to as “the 9/11 of European integration”, IRSEM contributes to the debate with this prospective brief...

  • Note de recherche stratégique n° 27 - 2016 (pdf - 205 ko)
    « BREXIT : Quelles conséquences stratégiques ? »
    Auteur : Pierre RAZOUX
    Le 23 juin 2016, 52 % des Britanniques (72 % de participation) ont choisi de sortir de l’Union européenne. Alors que les analyses se multiplient sur les défis inhérents à ce que certains présentent déjà comme "le 11 septembre de la construction européenne", l’IRSEM contribue à son tour au débat avec cette note prospective...

 

2015

  • Research Paper No. 26 - 2015 (pdf - 649 ko) United Kingdom Great Britain
    "Article 44 of the Treaty on European Union: enhancing efficiency in EU operations"
    Author : Major General (RET) Maurice de Langlois, Bénédicte Ara
    Nonetheless, it must be noted that numerous precisions, specifically legal, must be put forward and approved for the operation’s implementation. Several discussions took place within the Political and Security Committee (PSC) in Brussels in late 2014 and early 2015; these unfortunately yielded no progress. Quite the contrary: certain representatives fought hard to delete the original contents of the article, only to render even less appealing than the regular CSDP planning and implementation process...

  • Note de recherche stratégique n° 26 - 2015 (pdf - 389 ko)
    « L'article 44 du traité de l’Union européenne, le complément opérationnel nécessaire »
    Auteur : Général de division (2s) Maurice de LANGLOIS, Bénédicte ARA.
    Dans le cadre de la Politique de sécurité et de défense commune (PSDC), il manquait au Conseil un mode d’action opérationnel lui permettant d’agir dans l’urgence en s’appuyant sur un groupe d’États volontaires. Ce mode d’action, qui est un complément aux procédures habituelles de lancement d’une opération, est l'article 44 du Traité sur l'Union européenne1 (TUE)...

 

  • Note de recherche stratégique n° 25 - 2015 (pdf - 390 ko)
    « Que retenir de l’opération israélienne « Bordure protectrice » de l’été 2014 contre Gaza ? »
    Auteur : Pierre RAZOUX
    Il y a un an, l’armée israélienne lançait une opération massive baptisée « Bordure protectrice » contre le Hamas retranché dans la bande de Gaza. Il s’agissait du troisième affrontement entre Tsahal et le Hamas en cinq ans, après les épisodes « Plomb durci » en 2009 et « Pilier de défense » en 2012.

 

  • Note de recherche stratégique n° 24 - 2015 (pdf - 694 ko)
    « La professionnalisation des armées arabes face à un nouveau contexte stratégique régional : les cas de l’Algérie, de la Tunisie et de l’Égypte »
    Auteur : Flavien BOURRAT
    Un nouveau contexte stratégique caractérise le monde arabe, posant avec une acuité particulière la question des capacités des forces armées locales à affronter des défis vis-à-vis desquels elles n’ont pas été préparées. Ce contexte est désormais marqué par la montée en puissance d’un jihadisme armé et territorialisé...

 

  • Note de recherche stratégique n° 23 - 2015 (pdf - 721 ko)
    « Les images dans la communication opérationnelle française (2000-2010) »
    Auteur : Bénédicte CHERON
    Cette note vise à éclairer une question cruciale sur la place des images dans la communication opérationnelle, sur leur captation, leur rôle et leur utilisation à destination des médias. La décennie 2000-2010 marque en effet un moment de forte évolution dans la réflexion et les décisions prises sur ce point.

 

  • Research Paper No. 22 - 2015 (pdf - 371 ko) United Kingdom Great Britain
    « Adaptation in the Air Force. A Case Study of the French Air Force in Afghanistan »
    Author: LCL Jérôme de LESPINOIS
    The conceptual debate around military adaptation, launched in the 1980s by the work of Barry Posen and Williamson Murray, found new relevance with the engagement of Allied forces in Afghanistan in a counter-insurgency war. Many books have been published on this topic and the subsequent theme of military innovation, notably by Theo Farrell. However, very little research has focused on the action of air forces during the Afghan conflict. This research paper successively broaches the concept of military adaptation in the available scientific literature, then the adaptation of the French Air Force to the counter-insurgency war and, finally, the factors that have encouraged or hindered this adaptation process. This study proposes, in conclusion, a first approach to the characteristics specific to the air forces in the complex process of adaptation to new forms of conflict.

  • Note de recherche stratégique n° 22 - 2015 (pdf - 721 ko)
    « La spécificité de l’adaptation des forces aériennes : l’exemple de l’armée de l’air en Afghanistan »
    Auteur : LCL Jérôme de LESPINOIS
    Les débats conceptuels autour de l’adaptation militaire, lancés dans les années 1980 par les travaux de Barry Posen et de Williamson Murray, ont trouvé une nouvelle actualité avec l’engagement des forces alliées en Afghanistan dans une guerre de contre-insurrection. Beaucoup d’ouvrages ont été publiés sur ce thème et celui subséquent d’innovation militaire notamment par Theo Farrell. En revanche, très peu de recherches se sont intéressées à l’action des forces aériennes lors du conflit afghan. Cette note de recherche aborde successivement le concept d’adaptation militaire dans la littérature scientifique disponible, puis l’adaptation de l’armée de l’air française à la guerre de contre-insurrection et, enfin, les facteurs qui ont encouragé ou freiné ce processus d’adaptation. Cette étude propose, en conclusion, une première approche des caractéristiques propres aux forces aériennes dans le processus complexe d’adaptation à de nouvelles formes de conflit.

 

  • Note de recherche stratégique n° 21 - 2015 (pdf - 721 ko)
    « Une aide militaire à l’Ukraine : Réflexion stratégique »
    Auteur : Colonel Philippe SIDOS
    Le rapport publié par The Atlantic Council en février 2015 a nourri la réflexion stratégique et les débats diplomatiques sur la forme de l’aide militaire à apporter au gouvernement ukrainien alors que Kiev se heurte, après un an de conflit, à une impasse opérationnelle.

 

  • Note de recherche stratégique n° 20 - 2015 (pdf - 661 ko)
    « OTAN et PSDC : vers un rapprochement des processus capacitaires »
    Auteur : Général de division (2S) Maurice de LANGLOIS
    Tout État ou organisation s’interroge sur la manière de préparer l’avenir et de faire face aux futurs risques et menaces qu’il aura à affronter. Ainsi l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) et l’Union européenne, à travers la Politique de sécurité et de défense commune (PSDC), se sont attachées à développer une démarche visant à se doter des moyens capacitaires capables de répondre aux nouveaux enjeux.

 

  • Note de recherche stratégique n° 19 - 2015 (pdf - 711 ko)
    « Le rapprochement de la Russie avec la Chine : le triomphe de la stratégie sur la tactique ? »
    Auteur : Céline MARANGÉ
    Au lendemain de l'annexion de la Crimée, nombreux étaient les responsables politiques russes à plaider en faveur d'une "réorientation stratégique" des intérêts de la Russie en Asie...

  • Research Note No. 19 - 2015 (pdf - 370 ko) United Kingdom Great Britain
    "Russia’s rapprochement with China: does strategy triumph over tactics?"
    Author: Céline MARANGÉ
    In the aftermath of Crimea’s annexation, political leaders in Russia were many to call for a reorientation of Russian interests towards Asia...

 

  • Note de recherche stratégique n° 18 - 2015 (pdf - 661 ko)
    « La menace stratégique des États faibles : quand les faits relativisent la théorie »
    Auteur : Sonia LE GOURIELLEC
    Les recherches qui se concentrent sur l’échec de l’État à remplir ses fonctions régaliennes rencontrent un franc succès depuis la fin de la guerre froide et après le 11 septembre 2001. L’une des principales hypothèses est que les États dits faibles ou pire faillis seraient générateurs de conflits : « Most of the security problems of Africa largely hang on the failure of the postcolonial state ».

  • Research Note No. 18 - 2015 (pdf - 670 ko) United Kingdom Great Britain
    "The strategic threat of weak states: when reality calls theory into question"
    Auteur : Sonia LE GOURIELLEC
    Research that focuses on the failure of a state to fulfil its sovereign duties has met with resounding success since the end of the Cold War and in the aftermath of September 11 2001. One of the main theories proposed is that states deemed weak, or worse, failed, generate conflict. “Most of the security problems of Africa largely hang on the failure of the postcolonial state” (Buzan, Weaver, 2006 : 220).

 

  • Note de recherche stratégique n° 17 - 2015 (pdf - 1,9 Mo)
    « Politiques contre les violences sexuelles dans les armées : le cas des États-Unis »
    Auteur : LCL Arnaud PLANIOL
    Représentant un enjeu pour de nombreuses démocraties occidentales, les questions de harcèlement et violences à caractère sexuel sont prises très au sérieux par le Department of Defense (DoD), qui lutte déjà depuis plusieurs années contre ces comportements déviants, suite notamment à plusieurs affaires emblématiques qui avaient secoué les académies militaires américaines au début des années 2000.

 

  • Note de recherche stratégique n° 16 - 2015 (pdf - 1,6 Mo)
    « La présence de l’histoire dans les relations stratégiques : influence inconsciente ou ressource rhétorique ? »
    Auteur : Eric SANGAR
    La crise en Ukraine semble témoigner d’une réapparition de l’histoire sous plusieurs formes. En effet, dans les tentatives de compréhension des origines de la crise, de nombreux analystes occidentaux se focalisent sur le rôle de l’histoire en parlant d’un « retour » aux conceptions politiques d’expansion territoriale du 19e siècle. Des analogies sont notamment tracées avec les accords de Munich de 1938, ou bien en interprétant la politique russe comme une stratégie de « réparation » de l’humiliation causée par la chute de l’Union soviétique.

 

  • Note de recherche stratégique n° 15 - 2015 (pdf - 1,3 Mo)
    « Oman : future pièce maîtresse de la stratégie américaine dans le Golfe et l’océan Indien »
    Auteur : Pierre RAZOUX
    Si à court terme, l’avenir du sultanat d’Oman est empreint d’incertitudes liées à la crise de succession qu’engendrerait la disparition du sultan Qaboos (malade et sans héritier), la valeur géostratégique d’Oman est indubitablement en forte hausse à moyen et long termes, justifiant une plus grande attention des milieux de la recherche stratégique.

 

2014

  • Note de recherche stratégique n° 14 - 2014 (pdf - 1 Mo)
    « L’expression professionnelle collective des militaires »
    Auteur : Lieutenant-colonel Arnaud PLANIOL
    En dépit d’une évolution de la concertation dans les armées françaises ces dernières années, certains acteurs, internes ou externes à celles-ci, ont pu s’inquiéter d’un possible déficit des moyens d’expression professionnelle mis à la disposition de la communauté militaire. Ainsi, un rapport d’information de l’Assemblée nationale de décembre 2011 soulignait un décalage voire une déconnection des dispositifs existant avec les attentes des personnels, au regard des évolutions de la société française mais aussi des mécanismes de dialogue en place dans les autres pays européens.

 

  • Research Note No. 13 - 2014 (pdf - 682 ko) United Kingdom Great Britain
    "Which state strategies should be employed in the Arab world to combat jihadism?"
    Author: Under the direction of Flavien Bourrat
    A new order resulting from political and institutional splits
    The modern jihadi movement (or Salafi jihadism) is the most radical expression of what are referred to as the Islamist movements. Ideologically, it is characterized by the rejection of political modernity embodied by the nation-state. In terms of courses of action, it is distinguished by the use of violence.

 

  • Research Note No. 12 - 2014 (pdf - 750 ko) United Kingdom Great Britain
    "The NATO 2014 Summit: What Washington expects from Wales"
    Author: Laurie Dundon
    The summit of NATO heads of state in Newport, Wales, over the next days will be a particularly critical one. As always, the agenda is stacked with weighty issues, but this time with both urgent crises and pivotal long-term investment decisions. Ukraine, of course, will be front and center.

 

  • Note de recherche stratégique n° 11 - 2014 (pdf - 994 ko)
    « L'OTAN au lendemain de la crise ukrainienne »
    Auteur : Général (2S) Maurice de Langlois (dir.)
    A la veille du sommet de Newport des 4 et 5 septembre 2014, l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) se prépare à vivre sa troisième mutation après la guerre froide et la fin des engagements expéditionnaires.

 

  • Research Note No. 10 - 2014 (pdf - 904 ko) United Kingdom Great Britain
    "The comprehensive approach and the European Union: a case study of the Horn of Africa"
    Author: Général (2S) Maurice de Langlois (dir.)
    La Corne de l’Afrique est une région confrontée à des défis majeurs de sécurité, dont le cas de la Somalie est emblématique. Cette note étudie la mise en œuvre de l’approche globale par l’Union européenne dans cette région, qui se traduit par une combinaison d’actions diplomatiques, humanitaires, économiques et militaires. Si les résultats de l’action de l’UE sont largement positifs, l’auteur détaille les difficultés générées par les problématiques budgétaires, de coordination et de gouvernance. Il formule des recommandations visant à optimiser la mise en œuvre de cette approche globale.

 

  • Note de recherche stratégique n° 9 - 2014 (pdf - 719 ko)
    « Vers une nouvelle posture nucléaire israélienne ? »
    Auteur : Pierre RAZOUX
    La publication d'un article par un think tank israélien (le BESA), proche du Premier ministre israélien, qui recommande expressément qu’Israël sorte de l’ambiguïté pour s’affirmer ouvertement en tant que puissance militaire dotée de l’arme nucléaire, devrait faire date. La publication de cet article survient dans un contexte géopolitique régional très incertain.

 

  • Note de recherche stratégique n° 8 - 2014 (pdf - 820 ko)
    « Analyse de la crise ukrainienne. Regards universitaires, dossier rassemblé par Frédéric Charillon »
    Auteurs : Olivier Schmitt, Silvia Serrano, Marie-Elisabeth Baudoin, Françoise Daucé, Igor Delanoë, Elena Morenkova-Perrier, Inessa Baban
    A la suite de la première Note de recherche Stratégique consacrée à la crise ukrainienne ( n°6-2014), l’IRSEM rassemble sept autres chercheurs spécialistes de la zone, pour analyser les répercussions possibles de l’épisode russo-ukrainien. Nous tenons cette fois encore à remercier les auteurs d’avoir accepté de contribuer à cet exercice : nous mesurons ce que représente, en cette période de l’année, l’acceptation de délais aussi courts, et l’amitié que cela témoigne à l’égard de notre institut.

 

  • Note de recherche stratégique n° 7 - 2014 (pdf - 615 ko)
    « La pensée stratégique israélienne confrontée à la nouvelle donne au Moyen-Orient »
    Auteur : Pierre RAZOUX
    La pensée stratégique israélienne est plus que jamais tiraillée entre la vision pragmatique et réaliste des stratèges militaires qui en ont longtemps été dépositaires, et une vision idéologique qui reflète le discours d’une classe politique qui s’est progressivement imposée face à l’institution militaire. Ni les médias, ni le monde académique ne sont, pour l’instant, en mesure d’imposer une pensée stratégique alternative. Aucun Livre blanc ne vient préciser ses fondements.

  • Research Note No. 7 - 2014 (pdf - 808 ko) United Kingdom Great Britain
    "How the evolving political landscape in the Middle East affects Israeli strategic thinking".

 

  • Note de recherche stratégique n° 6 - 2014 (pdf - 553 ko)
    « La crise ukrainienne vue par les chercheurs, dossier rassemblé par Frédéric Charillon »
    Auteurs : Dominique David, Anne de Tinguy, Jean-Christophe Romer, Alexandra Goujon, Florent Parmentier, Sophie  Lambroschini, Cyrille Bret
    Pour éclairer la situation ukrainienne (au 25 mars 2014), l'IRSEM rassemble une première série de contributions synthétiques proposées par des universitaires spécialistes de la zone. Par souci de réactivité, les auteurs ont pris de leur temps pour accepter les délais particulièrement courts de cet exercice.

 

 

2013