« Résistances et appropriations des nouvelles routes de la soie chinoises » le dernier numéro d’Études internationales

Juliette Genevaz (chercheur Chine, IRSEM) et Sonia Le Gouriellec (université catholique de Lille) dirigent le dernier numéro d'Études internationales.

17
May

Les nouvelles routes de la Soie, lancées en 2013 par Xi Jinping et renommées Belt and Road Initiative (BRI) en 2016, ont rénové la politique étrangère de la Chine. Le projet de construction d’infrastructures intercontinentales pour accroître la connectivité internationale de la Chine marque la volonté de Xi de redessiner son voisinage occidental. Les travaux qui décryptent la BRI visent principalement à comprendre les arrière-pensées stratégiques du projet. Notre étude analyse la réception de la BRI dans cinq pays non-occidentaux concernés. En Inde, en Russie, Indonésie, Ethiopie et à Djibouti, la BRI occupe un rôle central dans le discours politique, qu’il s’agisse d’appropriation ou de résistance. Au-delà des intentions, notre approche réfléchit aux dynamiques sous-jacentes à la nouvelle multipolarité du monde.

 

 

Chercheur(s) associés à cette actualité

Dr Juliette GENEVAZ

Chercheur Chine

CF (R) Marianne PÉRON-DOISE

Chercheur Asie du Nord, stratégie et sécurité maritimes