Note de recherche n° 73 - 2019

« ÉTUDES STATISTIQUES DES CAUSES DU DÉCLENCHEMENT DES CONFLITS INTERNES. Le pouvoir prédictif des modèles de régression logistique appliqués aux analyses à l’échelle du pays » de Sophie PANEL

28
Mar

L’analyse statistique des déterminants des guerres civiles est un champ bien établi dans la littérature (notamment anglophone) sur les conflits. Une approche courante consiste à analyser la distribution des conflits sur un grand nombre de pays afin d’identifier les variables associées à leur occurrence ou non-occurrence. Cette note thématise une limite de ce type de modèles, qui est leur faible qualité d’ajustement : même en prenant en compte l’effet cumulé des déterminants principaux des conflits internes, la probabilité de conflit estimée pour chaque observation ne permet pas de distinguer les pays qui ont réellement fait l’expérience d’une guerre civile, et ce malgré le fait que les variables analysées ont un effet parfois très fort en termes de magnitude et de significativité. La dernière partie de la note propose deux solutions potentielles à ce problème qui sont, d’une part, certaines avancées en termes de modélisation des événements rares et, d’autre part, le recours croissant à des bases de données adoptant une résolution spatiale et temporelle plus précise.

 

Téléchargez la note de recherche n° 73 - 2019

 

 

Chercheur(s) associés à cette actualité

Dr Sophie PANEL

Posdoctorante 2017/19