Étude de l'IRSEM n° 84 - 2021

« INNOVATION TECHNOLOGIQUE DU SECTEUR AÉROSPATIAL ET DÉFENSE. UNE APPROCHE COMPARATIVE PAR LES BREVETS »

25
Aug

Dans notre société où l’innovation est un pilier central de notre développement ainsi qu’un enjeu sécuritaire crucial, il est important de se questionner sur la place de l’innovation militaire et des entreprises qui la produisent dans le paysage économique mondial. À l’aide d’une analyse approfondie des données de brevets des plus grandes entreprises innovantes dans le monde, nous caractérisons les innovations des entreprises de défense au regard de critères quantitatifs (i.e. le nombre de brevets, de technologies, de connaissances scientifiques) et des indicateurs qualitatifs (i.e. originalité et généralité des inventions). Cette étude met en évidence la place paradoxale des entreprises de défense en comparaison des autres industries dans le monde. Alors que le secteur Aérospatial et Défense n’a qu’un poids marginal en termes de volume d’innovation, celui-ci se distingue par la diversité technologique et la qualité de ses innovations. En effet, les entreprises de défense présentent un portefeuille de brevets réduit au regard des pratiques des entreprises des secteurs industriels de l’information et de la communication, de l’automobile ou encore des entreprises pharmaceutiques. Cependant, au-delà de ce faible poids en volume, les entreprises de défense réalisent des innovations fortement diversifiées technologiquement et d’une qualité technologique importante. Ce résultat s’explique par les différents contextes dans lesquels les entreprises de défense évoluent. D’une part, le marché de ces entreprises représente de petites quantités et un nombre restreint de demandeurs. Au regard de la taille de secteurs comme ceux des technologies de l’information et de la communication, les entreprises de défense font figure, en volume, d’acteurs marginaux. D’autre part, la forte qualité et diversité de leurs innovations est le fruit de deux dynamiques complémentaires intrinsèquement liées aux caractéristiques de la demande militaire. La complexité et la diversité des technologies nécessaires à la production des biens militaires combinées aux exigences de l’État client amènent les entreprises à posséder une base de connaissances diversifiée avec de fortes capacités d’absorption et de diffusion.

Téléchargez l'étude de l'IRSEM n°84

Chercheur(s) associés à cette actualité

Dr Cécile FAUCONNET

Chercheur Économie de défense