Portrait Oceane ZUBELDIA

Qui êtes-vous ? Racontez-nous votre parcours ?

Je suis chercheur au sein du domaine Armement et Economie de Défense (AED) et parallèlement engagée dans la réserve opérationnelle à la direction du développement international de la direction générale de l’armement (DGA).

Mon parcours peut être considéré comme atypique. Après un master 1 à la Faculté de droit et de science politique et un master 2 à l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence, j’ai rejoint la carrière militaire en tant qu’officier de l’armée de l’air.

Souhaitant continuer mes études, j’ai effectué une thèse de doctorat en histoire des techniques sur le sujet des drones à l’Université Paris-Sorbonne (Paris 4) qui a donné lieu à la publication d’un ouvrage, Histoire des drones, Perrin, 2012.

 

Quels sont vos axes de recherches actuellement ?
Où peut-on vous lire ?

Mes axes de recherche s’appuient sur différents champs de réflexion liés aux systèmes inhabités ou aux drones « tous milieux » et à la robotisation du champ de bataille.

Je m’intéresse aux enjeux européens des drones et à leur dualité, réflexion que l’on retrouve par exemple dans la note stratégique écrite avec Chantal Lavallée « Un espace européens des drones » (7 mars 2018, N°52).

L’industrie de défense est également un sujet d’intérêt. A cet effet, dans une approche comparative et pluridisciplinaire, l’étude de l’IRSEM que j’ai codirigée avec Marianne Péron-Doise, traite de ces questions, « Industrie de défense japonaise : renaissance et innovation » (janvier 2018, N°54).

Je porte une attention toute particulière aux questions liées à la Green tech, “Drones and Alternative Energies: mixing technologies to achieve a new model?”, Energy Security Forum: IESMA 2016, Special Edition, N°10, 2017, p.16-18.

Enfin mettre en perspective les aspects académique et pratique me semble tout aussi important. Ils peuvent en effet donner des résultats de recherche différents de ceux que l’on pourrait attendre (lecture croisée « Les drones un vecteur d’innovation disruptive », Les Champs de Mars, Presses de Science Po, N°31, 2018/2, p. 121-125).

 

Pourquoi avoir choisi la « recherche » ? Comment percevez-vous votre rôle de chercheur ?

La recherche est un magnifique outil permettant le partage et la confrontation de ses idées. Le poste de chercheur à l’IRSEM donne l’opportunité d’apporter un éclairage approfondi aux mondes de la défense et universitaire.