Conseil scientifique de l'IRSEM

 

Le rôle du conseil scientifique est précisé dans l’arrêté ministériel portant organisation de l’IRSEM : il « propose des thèmes de recherche ; s'exprime sur le programme scientifique de l'institut et sur la politique de rayonnement et de partenariat ; formule des avis sur la qualité scientifique des travaux qui lui sont transmis à cette fin par la direction de l'institut ; est consulté pour l'attribution de prix et d'aides à la recherche ».

Il est composé du directeur de l’Institut, de six membres de droit (le chef d'état-major des armées ou son représentant ; le directeur du cabinet civil et militaire du ministre de la défense ou son représentant ; le délégué général pour l'armement ou son représentant ; le secrétaire général pour l'administration ou son représentant ; le directeur stratégie de défense, prospective et contre-prolifération ou son représentant ; le directeur de l'enseignement militaire supérieur ou son représentant) et de « huit personnalités qualifiées reconnues pour leurs compétences scientifiques, nommées par arrêté du ministre de la défense, sur proposition du directeur de l'institut, pour une durée de trois ans renouvelable une fois ».

→ Voir l'arrêté ministériel du 1er février 2017 qui nomme les 8 personnalités suivantes :

 

Professeur Philippe Boulanger (FRA, géographe, Université Paris-8 Vincennes-Saint-Denis)

 Philippe BoulangerAgrégé et docteur en géographie, habilité à diriger des recherches, il est professeur des universités à l’Institut français de géopolitique (IFG) de l’université Paris-8 Vincennes-Saint-Denis. Auditeur de la 47e session « Armement et économie de défense » de l’IHEDN, membre élu du Conseil d’administration de la Société de géographie de Paris, il a été directeur du département de géographie de l’université Paris-4 Sorbonne à Abu Dhabi (2006-2009), maître de conférences à l’université Paris-4 Sorbonne (2000-2010) et membre du Conseil national des universités (2003-2007). Spécialiste de géographie militaire, il dirige un séminaire sur ce thème au département de géographie de l’ENS Ulm.

 

Fanny Coulomb (FRA, économiste, Sciences Po Grenoble)

Fanny_COULOMB_v1Docteur en sciences économiques, habilitée à diriger des recherches, elle est maître de conférences en économie à Sciences Po Grenoble et chercheure Centre d’Etudes sur la Sécurité Internationale et les Coopérations Européennes à la faculté de droit de l’Université Grenoble-Alpes, où elle enseigne dans le Master Sécurité Internationale et Défense sur les industries d’armement dans le monde et l’économie de la sécurité internationale et de la défense.

 

 

Général Benoît Durieux (FRA, historien et militaire, Sciences Po)

Général_Benoît_DURIEUXSaint-cyrien, actuellement commandant de la 6e brigade légère blindée à Nîmes après avoir été directeur du CHEM (2014-2016) et adjoint Terre au cabinet du ministre de la Défense (2011-2014), le général Durieux a une expérience opérationnelle au sein de la Légion étrangère dans les Balkans, en Afrique et en Afghanistan. Egalement diplômé de Sciences Po Paris et de l’université de Georgetown (Washington DC, Etats-Unis), docteur en histoire de l’EPHE avec une thèse sur la réception de Clausewitz en France, il est l’auteur de plusieurs ouvrages et enseigne à la Paris School of International Affairs de Sciences Po.

 

Professeur Olivier Forcade (FRA, historien, Université Paris-IV Sorbonne)

Olivier_FORCADEAgrégé et docteur en histoire, habilité à diriger des recherches, il est professeur des universités et vice-président de l’université Paris-4 Sorbonne. Précédemment maître de conférences puis professeur à l’université de Picardie Jules Verne (2002-2008), maître de conférences à Sciences Po (1993-2005) et professeur aux Ecoles militaires de Saint-Cyr (1991-2002), il travaille sur l’histoire contemporaine des relations internationales, et du renseignement en particulier. Ancien membre du conseil scientifique de la recherche historique de la Défense et de la Mission du Centenaire de 1914-1918, il a obtenu la médaille de bronze de la Défense nationale et est chevalier des Palmes académiques.

 

Professeure Julia Grignon (FRA, juriste, Université Laval, Québec)

Julia_GRIGNONDocteure en droit, professeure à la Faculté de droit de l’Université Laval où elle enseigne le droit international humanitaire, le droit international des droits de la personne et le droit international des réfugiés, elle est codirectrice de la Clinique de droit international pénal et humanitaire, codirectrice du Centre interdisciplinaire de recherche sur l’Afrique et le Moyen Orient et membre de l’Institut québécois des hautes études internationales et du Centre de droit international et transnational. Précédemment, elle était assistante de recherche et d’enseignement à la Faculté de droit de l’Université de Genève (Suisse).

 

Professeure Beatrice Heuser (DEU, historienne et politiste, University of Reading, UK)

Beatrice_HEUSERHistorienne de formation, titulaire d’un doctorat en science politique de l’université d’Oxford et d’une habilitation à diriger les recherches de l’université de Marbourg, elle est professeure et titulaire de la chaire des relations internationales à l’université de Reading au Royaume-Uni. Précédemment directrice de la recherche au service historique de la Défense allemand à Postdam (Militärgeschichtliches Forschungsamt),professeur d’études stratégiques au département de War Studies du King’s College de Londres (1991-2003), elle a également travaillé pour le Royal Institute of International Affairs (RUSI), les ministères de la Défense français et britannique et la Commission européenne.

 

Professeur Thomas Lindemann (DEU, politiste, Ecole Polytechnique / Université de Versailles Saint-Quentin)

Thomas_LINDEMANNAgrégé et docteur en science politique, il est professeur des universités à l’université Versailles Saint-Quentin et à l’Ecole polytechnique, après avoir été professeur à l’université d’Artois (2008-2013) et à l’université de Bordeaux IV (2005-2008), et maître de conférences à l’université de Toulouse-1 (1998-2005). Membre élu du Comité national CNRS section 40 et du conseil d’administration de l’Association française de science politique, professeur invité à l’université Columbia à New York au trimestre d’automne 2016, il est spécialiste de la théorie de la guerre (constructivisme, causes de la guerre, philosophie de la reconnaissance).

 

Claude Weber (FRA, sociologue, Ecoles militaires de Saint-Cyr)

Claude_WeberDocteur en sciences sociales option ethnologie, il est maître de conférences en sociologie aux Ecoles militaires de Saint-Cyr, directeur du département de sociologie, et chercheur associé au Centre Interdisciplinaire d'Analyse des Processus Humains et Sociaux de l'université de Rennes-2. Responsable du Groupe de Travail 05 « Forces armées et sociétés » de l'Association Internationale des Sociologues en Langue Française et membre du bureau du Réseau Thématique 08 « Sociologie du militaire : sécurité, armées et société » de l'Association Française de Sociologie, il est spécialiste de sociologie militaire.